Le soleil et la peau

Les défenses de la peau

La peau dispose naturellement d’un système de défense face aux agressions du soleil :

  • La pilosité: le cuir chevelu témoigne d’une adaptation à la station debout (protection du crâne).

  • La couche cornée (couche supérieure de la peau) forme une barrière au rayonnement solaire. Plus, elle est épaisse (paumes de mains…), plus elle est photoprotectrice.

  • La mélanine: ce pigment qui provoque le bronzage se comporte comme un filtre qui arrête une partie des ultraviolets ayant franchi la couche cornée. Sa production augmente sous l’influence du rayonnement solaire et notamment des UVB .

Outre le côté esthétique du bronzage avec la connotation du sportif en bonne santé, le bronzage va multiplier par 10 la DEM (Dose Erythémale Minimum) d’un sujet. Ainsi, le sujet qui développe habituellement un érythème au soleil après 10 minutes d’exposition développera le coup de soleil, lorsqu’il est bronzé, après 10 x 10 minutes, c’est-à-dire 1h40 d’exposition.

Le soleil étant de plus en plus dangereux depuis quelques décennies, cette photoprotection naturelle est cependant rarement suffisante pour éviter l’apparition de l'érythème solaire qui va varier selon :

  • L’intensité de l’exposition,

  • Sa durée,

  • La susceptibilité du sujet.

 

L’érythème solaire

En cas d’exposition sans une protection suffisante ou adaptée (au type de peau, au lieu et aux conditions atmosphériques), le soleil peut occasionner une brûlure :

  • 1er degré : légère rougeur, sans gros problème, l'érythème solaire disparaît après 1 ou 2 jours.

  • 2ème degré : l'épiderme est rouge, l'érythème solaire disparaît après 3 jours et un bronzage va apparaître si toutefois on a su aider la peau à se régénérer, voir notre crème de réparation pré et post-solaire A+B.

  • 3ème degré : la peau est rouge vif avec un œdème douloureux qui apparaît après 2 à 6 heures, la peau va desquamer et, la plupart du temps, c'est une allergie qui vient s'ajouter à la brûlure! Il est conseillé de consulter un médecin pour bénéficier d'un traitement approprié.

  • 4ème degré : des phlyctènes apparaissent accompagnés de fièvre et de maux de tête. La peau desquame en plaques, laissant ainsi un épiderme rose, sans défense, vulnérable. Il faut impérativement consulter un médecin!

Afin d’éviter les problèmes ci-dessus qu’une exposition solaire mal ou non contrôlée peut entraîner, il est essentiel de se protéger à l’aide d’un produit solaire équilibré ! Exemple: un produit filtrant trop une partie du spectre et pas assez une autre (pas assez dans les B et trop dans les A ou inversement).

Levroux, FRANCE      |      +33 2 54 35 73 30      |      contact@8882.fr