Le soleil: cet ami, cet ennemi…

Le soleil: bienfaits et dangers!

 

 

 

 

 

Cette devise n’a pas été choisie par hasard. En effet, même si le soleil est essentiel à la vie sur Terre, il peut être extrêmement dangereux pour la santé (érythèmes solaires, allergies, cancers…).

Il est donc primordial de connaître les risques liés au rayonnement solaire en fonction de son exposition, mais aussi les mécanismes de défense de notre organisme afin de pouvoir profiter des bienfaits du soleil.

 
Le rayonnement solaire

Si le soleil est indispensable à la vie sur Terre, il est aussi une véritable centrale thermo-nucléaire qui produit un immense rayonnement électromagnétique. Ces radiations voyagent dans l’espace à la vitesse de 300 000 km/s (vitesse de la lumière) et atteignent la terre à différentes longueurs d’ondes. On distingue les différents types de rayonnements par leur longueur d’onde : c’est le spectre solaire.

Lors de la traversée de l’atmosphère, la majorité du rayonnement est heureusement absorbée. Seuls nous parviennent :

  • Les Infrarouges (IR) : de 800 à 1400 nm, invisibles, ils chauffent la matière solide ou gazeuse qu’ils rencontrent.

  • La Lumière visible : ce rayonnement compris entre 400 et 800 nm nous permet de distinguer les formes et les couleurs.

  • Les Ultraviolets A et B (UV) : de longueur d’onde comprise entre 280 nm et 400 nm, ils provoquent des dommages sur les cellules sans provoquer de sensation d’échauffement ce qui les rend dangereux.

Il existe différentes sortes d’ultraviolets que l’on distingue en fonction de leurs longueurs d’ondes.

Les UVC, les plus énergétiques, sont fort heureusement absorbés en grande majorité lors de leur entrée dans l’atmosphère.

Les UV les plus agressifs qui nous parviennent sont les UVB. Ce sont eux qui causent les érythèmes solaires (coups de soleil). 

Les UVA, quoique moins énergétiques, produisent des altérations cutanées plus profondément que les UVB. Ils sont ainsi responsables de l’élastose solaire et du vieillissement actinique.

Une exposition prolongée ou répétée (cumulation) aux UVA tout comme aux UVB peut provoquer des cancers cutanés.

 

Exposition au rayonnement

Le rayonnement solaire auquel nous sommes exposés est en réalité la résultante de

3 rayonnements :

  • Le rayonnement direct qui est d’autant plus riche en UVB que son trajet

est court. L’intensité et la qualité de ce rayonnement sont donc fonction de:

- la position du soleil (qui varie avec l’heure, la saison, la latitude),

- l’altitude: la quantité d’UVB augmentant de 4% par palier de 300

mètres.

  • Le rayonnement diffusé par le ciel qui dépend de la nature des nuages

présents.

  • Le rayonnement réfléchi par le sol (85% du rayonnement arrivant sur

la neige est réfléchi, contre 17% sur le sable et 3% sur l’herbe).

On comprend pourquoi l’utilisation d’un parasol sur la plage ne constitue pas

une protection efficace (réflexion du sable). La possibilité d’apparition d’un

érythème sans exposition directe au soleil ne doit donc pas être oubliée.

Levroux, FRANCE      |      +33 2 54 35 73 30      |      contact@8882.fr